Savoîcime : La force d’un collectif

  • UN ODG POUR 3 FROMAGES

    • Savoîcime est l’Organisme de Défense et de Gestion (ODG) de la Raclette de Savoie, mais aussi de la Tomme de Savoie et de l’Emmental de Savoie. Il a été créé le 1er janvier 2008 pour assurer la représentation et la défense des intérêts de ces trois fromages.


    • Auparavant, les trois fromages avaient chacun leur syndicat. Ils travaillaient souvent ensemble, partageaient les mêmes producteurs de lait et les mêmes fromagers, la question de réunir les trois Syndicats au sein d’une structure unique était régulièrement soulevée.

      La réforme des signes d’Identification de la Qualité et de l’Origine de 2006 a conforté les professionnels dans la nécessité de se regrouper. En effet, cette révision imposait à chaque syndicat de produit sous signe de qualité de se faire reconnaître en tant qu’ODG auprès de l’INAO (Institut Nationale de l’Origine et de la Qualité). C’était le moment idéal pour créer une entité commune aux trois fromages.

      Ce regroupement s’est donc opéré en 2008, et a permis de mettre en œuvre une stratégie de mutualisation et de développement concerté.

      Depuis cette date, chacune des 3 filières (nom désignant l’ensemble des producteurs de lait, fromagers et affineurs participant à la fabrication d’un fromage) élit ou renouvelle chaque année un conseil d’administration et un bureau avec un Président.
      Sont également élus chaque année un conseil d’administration avec un bureau et un Président de Savoîcime.

      Au total, l’organisation Savoîcime compte donc 4 Présidents parmi lesquels THOMAS DANTIN, successeur de Patrick RAMET en tant que Président de la filière Raclette de Savoie.

    Lire la suite
  • LES 5 MISSIONS D'UN ODG

    • 1. Défense

    • La mission première d’un ODG est de préserver un produit sous signe de qualité, pour garantir une excellence à la hauteur de sa reconnaissance, et lutter contre les imitations, usurpations de nom, fraudes, etc.


    • 2. Contrôles

    • L’ODG réalise et gère les contrôles internes, et choisit l’organisme certificateur en charge des contrôles externes.


    • 3. Gestion

    • C’est l’ODG qui élabore et gère le cahier des charges des produits qu’il défend. C’est aussi lui qui centralise toutes les informations administratives, comme la liste actualisée de tous les opérateurs, les statistiques des produits, etc.


    • 4. Développement

    • Il prend également en charge le développement du produit, dans un souci constant de perfectionnement de la qualité : appui technique, mise à disposition d’outils pour les opérateurs, recherche pour l’amélioration du produit…


    • 5. Promotion

    • C’est enfin à l’ODG de prendre en charge et de diriger la communication du produit qu’il défend, pour le soutenir et le faire (re)connaître auprès des consommateurs.


    Lire la suite